Evolution de la musique japonaise et Tokyo 2020

Bonjour.

Comme vous le savez certainement tous, Tokyo accueillera les Jeux olympiques de 2020

Tokyo 2020, une date choisie par Ōtomo Katsuhiro comme point d’ancrage dans la trame de son Akira アキラ publié dans Young Magazine en 1982

Il n’en fallait pas plus pour qu’une partie de la culture underground de Tokyo ne se prenne a rêver que le comite d’organisation des olympiades ne choisisse comme thème musical le morceau le plus connus et certainement le plus typique de la bande originale du Film d’Animation Akira アキラ sortie en 1988.

J’ai dans mes années d’étudiante croisée la route du Geinoh-Yamashirogumi la formation musicale qui composa la musique du film.
Bien qu’ayant été internationalement reconnus, ce collectif musical demeure relativement méconnu de nos jours.
Fondé par Ōhashi Tsutomu (aussi connus sous le pseudonyme Yamashiro Shoji ) en 1974 regroupe une multitude de musiciens issus de toutes les couches de la société Japonaise : de l’avocat d’affaire de Shinjuku a la mère de famille de Kawasaki en passant par l’étudiante de Kyodai et le chauffeur de taxi de Shibuya. Le mélange de musique traditionnelle et de technologie pratiqué par le groupe lui a donné au fil du temps une capacité de création exceptionnelle.
Akira symphonic suite en (1988), Ecophony Rinne (1986) et d’Ecophony Gaïa (1992) sont de bonnes représentations des œuvres du groupe.

Voila j’espère que ce court article sur une formation musicale japonaise que je trouve unique pour son approche et son étude des musiques du monde entier vous aura plus.

Sae

Laisser un commentaire