14 août 2019

Red Dead Redemption II et John Ford.

Bonjour, je voulais vous parler des inspirations de mon jeu du moment : le fameux Red Redemption II. Les producteurs du jeu ont sensiblement puisé dans les classiques des westerns, notamment le fameux John Ford (pour les jeunes qui ne connaissent pas, 4 oscars, et c’est le premier grand réalisateur de Westerns). Nous allons donc chercher à voir son apport.

  Certaines scènes ou décors se réfèrent assez directement, pour ceux qui savent guetter les indices, à l’oeuvre du cinéaste. Tout d’abord les paysages : les teintes rouges de la zone de la réserve indienne, et toute la partie du Sud-Ouest de la carte qui ressemble beaucoup aux zones filmées par John Ford. Ensuite dans la narration, spécialement dans deux endroits. Les périples et difficultés du peuple indien font un peu référence aux Cheyennes. C’est aussi, et surtout, le « bon militaire » et le « mauvais militaire » qui me font clairement penser au Massacre de Fort Apache, où un colonel idiot, joué par H.Fonda, veut absolument déclencher une guerre contre les indiens afin de relancer sa carrière, et c’est exactement ce qui se passe dans le chapitre 6.

 Néanmoins, l’histoire du jeu n’est pas du tout une oeuvre de Ford pour de nombreuses raisons. Déjà, Ford a pour héros des cowboys, des shérifs, or ici ce sont des brigands. Cela conduit donc à la seconde différence majeure, toute l’oeuvre de Ford est irriguée du mythe américain, celui de la progression de la civilisation, de l’oeuvre civilisatrice des pionniers. Or en jeu, c’est la face sombre, ratée, de la conquête de l’Ouest.

 Ainsi, dans un cadre visuel très classique, le jeu propose une histoire très différente mais qui malgré tout reprend une base majeure de John Ford : il s’agit de raconter des histoires d’hommes.

Enzolior