1 août 2016

Les animes de lolo, été 2016 [Preview]

Bon je suis un peu à la bourre, vacances oblige, mais finalement je suis de retour pour présenter les animes que je suis cette saison :

Nouveautés :

91 Days
Studio : Shuka
Diffuseur : Crunchyroll
Origine : Original
Type : Drame mafieux

Un titre sur des mafieux durant la prohibition avec tout ce que ça implique de règlements de comptes, de magouilles et d’histoires de famille… « Parce qu’on touche pas à la famille Gino » *accent sicilien*.
Le héros Angelo Lagusa, fils d’une famille du milieu voit sa famille abattue sous ses yeux durant un règlement de compte…mais il parvient à prendre la fuite et se cache grâce à une famille qui travaillait pour la sienne.
Quelques années plus tard alors que les rivalités entre familles font rage de plus belle dans la ville, Angelo s’infiltre dans le milieu et notamment au sein de la famille Vanetti, bien décidé à faire payer les meurtriers de sa famille.
Le travail est plutôt soignée, l’ambiance est plutôt bien rendue et les coups tordus pleuvent ce qui peut laisser présager du bon pour la suite même si le studio officiant n’est connu pour le moment que pour son bon travail sur la seconde saison de Durarara.

Review : http://nekotsuki-studio.com/Blog/forum/anime-agora/review-91-days/
Pronostic : ++

(suite…)


22 juillet 2015

Mes animes de l’été 2015

C’est l’été, il fait chaud (ou pas en Belgique) et la Japan Expo est passée, donc aujourd’hui focus sur ma sélection de cinq animé de la saison en cours, je laisse tomber l’idée du classement au passage. Je vais donc présenter cinq nouveautés que je trouve intéressantes à suivre (donc pas de Durarara par exemple pour Astre puisqu’il s’agit de la suite de la saison d’automne dernier, ni de Working par exemple), et bien sûr il en reste d’autres qui méritent le coup d’œil en dehors de ces cinq 😉 .

L’anime des bad guys : Gangsta

La ville d’Ergastulum est une cité contrôlée par les diverses mafias et gangs, un peu à la Roanapur de Black Lagoon :dans cette ville c’est un peu la débrouille tous les jours et la police est complétement dépassée. C’est dans ce contexte qu’on suit Nicolas Brown et Warwick Arcangelo, duo de tueur à gages indépendants aussi opposés dans leur caractère qu’ils sont complices dans leur travail : Warwick est exubérant, vantard et coureur de jupon alors que Nicolas est des plus taciturnes. De plus ce dernier est un « indexé », c’est-à-dire un ancien mercenaire d’élite dont de nombreux représentant œuvre un peu partout dans la vaste cité.

(suite…)