Interview Avengers (Defiance)

logo

1) Présente-nous ton parcours de gamer

Mon parcours de gamer a commencé dès mon enfance. En plus d’un Atari, d’une Gameboy ou d’une Game Gear, j’avais une Mega Drive chez mes parents et une Super Nintendo chez mes grands-parents. Malgré toute l’affection que j’ai pour la Mega Drive (Sonic…), je ne me faisais pas prier pour aller jouer chez mes grands-parents à Street Fighter ou bien Star Fox !

Ensuite, j’ai eu une Nintendo 64 et une Playstation (avec un tiroir rempli de jeux) et bien sûr la Playstation 2. Toutefois, à cette époque-là, mon attirance pour les jeux vidéo sur console a diminué au profit des jeux de gestion (RTS) sur ordinateur comme Theme Hospital, Age of Empire, Caesar ou bien Civilization… Mais aussi des FPS, avec Counter Strike pour lequel je faisais quelques LAN dans un cyber avec des amis.
Puis, ce fut la grande révélation… Team Fortress Classic, sur mon propre PC avec internet en 56k… Même si j’appréciais beaucoup Counter Strike, je me suis beaucoup investi sur Team Fortress Classic (TFC) afin de rejoindre une team de très bon niveau dans ce qu’on appelle aujourd’hui l’eSport. J’ai commencé à participer régulièrement à des matchs organisés. A cette période, en parallèle des soirées matchs ou de training avec mes teams, il m’arrivait régulièrement d’aller me défouler sur des serveurs « FFA » de Team Fortress hébergés par Goa. Goa hébergeait à l’époque La Quatrième Prophétie, celui-ci a attiré ma curiosité. Ce fut le début de « l’ère » des MMO, même si je n’ai jamais vraiment complétement quitté le monde des FPS.

2) Présente-nous ton parcours sur les mmo

Mon parcours sur les MMO est naturellement lié, depuis 2004 jusqu’à aujourd’hui, à celui de ma guilde Défiance dont je suis le GM, lead et fondateur.

J’ai donc commencé à jouer aux MMO à l’époque de La Quatrième Prophétie …jeu sur lequel ma grande passion était de détrousser les autres joueurs, ce qui ne facilitait pas les relations cordiales avec eux ! Après ce passage dans la peau d’un Archer(voleur), je me suis dirigé vers la Béta de Dark Age of Camelot fin 2001. Après une lecture assidue du manuel, j’ai choisi de créer un tank-mage : Le Paladin … qui en fait n’est qu’un tank si on peut le qualifier ainsi vu sa puissance de frappe.

sshot206

Mon personnage principal de DAoC fut mon Paladin, que j’ai monté au cours des 6 années qui suivirent la release au rang le plus élevé : 13L (67 millions de rps) mais aussi de nombreux rerolls. Dès le début de DAoC, j’ai intégré des guildes axées rvr/pvp (Division Rune, From Hell). Du fait de mon expérience sur les fps, je me suis naturellement dirigé vers une guilde plus orientée team « Dragon Slayers » et au début 2004, j’ai créé la guilde Défiance au sein de laquelle sont venus me rejoindre plusieurs amis. Cette guilde qui est intimement liée à mon expérience de gamer jusqu’à aujourd’hui, a été le point de départ d’un groupe fixe de 8 joueurs avec qui j’ai passé de nombreux bons moments en RVR. Au fil du temps, des disponibilités et des humeurs de chacun, les joueurs de la guilde et du groupe ont changé. Ma motivation est restée intacte pour jouer et recomposer des groupes RvR optimisés, destinés en priorité au combat 8vs8. La fin de l’époque de DAoC a sonné avec mon up 13L début janvier 2008.

A cette période, deux jeux en alphas faisaient parler d’eux, Age Of Conan mais aussi Warhammer Online.

Age Of Conan, le premier des deux à sortir, était un jeu orienté Guild Vs Guild. Ce concept m’a particulièrement intéressé, c’est à ce moment-là que j’ai ouvert le recrutement de Défiance pour la première fois, pour adapter la guilde au jeu qui demandait un certain effectif. Nous avons eu une centaine de candidatures en l’espace d’1 mois. De nombreuses connaissances, amis et teams de DAoC sont venus taper à la porte pour intégrer Défiance. Bien sûr, toutes n’ont pas été acceptées, les principes et valeurs de la guilde Défiance étant d’être compétitif et de jouer en team avec des joueurs compétents, motivés et disponibles, tout en préservant le caractère convivial de la guilde. Nous avions choisi le serveur Ferox, serveur full PvP, qui promettait une certaine ambiance. Toutefois, nous y sommes restés un court moment (3-4 mois) à cause d’un end-game inexistant. Même si de nombreux bons souvenirs restent de cette époque, AoC a signé le commencement d’un enchainement de fails d’autres mmos kleenex.

Ce fut ensuite Warhammer Online sur Athel Loren coté Destruction suite à un vote des membres de la guilde. Nous avions jusqu’à 3 teams fixes simultanément qui jouaient au début. Nos teams n’étaient pas spécialisées uniquement 6v6 mais aussi 6vsXX. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’une des vidéos faites par un membre de la guilde, Gaz :

Puis, nous avons fait un saut sur Aion à sa sortie pour retourner rapidement en team sur Warhammer Online coté Ordre cette fois-ci. Non pas avec une team spé AE comme coté Destruction mais spé back single lorsque le nombre d’adversaires était trop important. Horrible à affronter pour nos adversaires mais cette configuration nous permettait d’anéantir les bus malgré le nerf des AE (limitation en nombre de cibles…).

Sans compter les pauses dont celle d’Aion, l’aventure Warhammer Online aura duré à peu près 3 ans jusqu’à l’arrivée de Rift début 2011. Comme pour Aion, il n’y a pas grand-chose à raconter sur Rift, en dehors de son système de spécialisation novateur, le end-game se limitait à des bg FFA qui apportaient peu d’intérêt au jeu en team. L’ennui par le manque d’opposants s’est rapidement fait sentir. La guilde s’est ensuite installée sur SWToR dès sa release pour finalement tirer le même constat que pour Rift. Le jeu étant mal optimisé et géré, la zone Open (Ilum) était totalement injouable et les bg FFA se résumaient à du camping au spawn adverse.

A ce moment-là, Brink, un FPS en beta, intéressait certains joueurs de la guilde. Nous avons donc aligné une team Défiance pour ce jeu. Cela a permis de nous occuper et de nous défouler quelques mois mais aussi de se faire de l’argent de poche via les compétitions eSport (ESL…) !

Du coté des mmos, nous attendions Gw2, sorti en été 2012. Dès l’alpha/Beta pour mettre en avant la communauté McM et apporter de la compétition entre les serveurs en McM, avec quelques amis/connaissances qui sont GM d’autres guildes, nous avions créé l’alliance Etendard Sanglant. Pour Défiance, nous avions repris du plaisir à jouer en zone open (McM). Nous avions aligné un groupe guilde d’environ 8 joueurs orienté 8vsTeam mais aussi 8vsbus. De nombreuses vidéos de fights sont d’ailleurs disponibles sur les chaines YouTube des membres de la guilde. Malheureusement les problèmes liés à la gestion du McM, les files d’attentes interminables, la latence en soirée ainsi que divers défauts du gameplay et la map ont fini par démotiver les plus courageux. L’aventure pour Défiance sur Gw2 n’aura finalement duré que 4-5 mois mais nous avons passés de bons moments. Je me rappelle encore de certains fights !

Puis nous sommes allés faire un tour sur The Elder Scrolls Online, jeu qui promettait un RvR de qualité, Une map magnifique, de quoi roam sans frôler les structures ! Les yeux qui brillent ! Malheureusement le bonheur fut de courte durée, car c’est un jeu très très mal codé et géré. Une map rvr magnifique mais qui n’arrivait pas à supporter beaucoup de joueurs sans rendre le jeu injouable et déplaisant du fait du lag ou des crashs. Les maps RvR du jeu étaient gérées comme de simples bg ce qui n’apportait aucune identité aux factions et un très grand déséquilibre, le gameplay pauvre ainsi que les nombreux bugs n’ont pas aidé. Mais nous avons pour autant réussi à passer de très bons moments, de rire et de jeu. Une vidéo Défiance a été faite à ce moment-là :

Nous avons fait aussi une tentative par la suite sur Archeage mais le jeu étant un sandbox et la communauté présente sur celui-ci n’étant pas orienté pvp, après 1-2 mois de soirées de roam à ne rien croiser à affronter, nous avons arrêté le jeu par ennui.

Etant un joueur de FPS à la base, mon parcours MMO a beaucoup été déterminé par la recherche du côté compétitif, à savoir le jeu en team opti,type d‘organisation que je m’efforce de reproduire et d’adapter sur chaque mmo. J’ai aussi effectué quelques tours sur EvE Online, Final Fantasy XIV ou bien WoW mais sans réel investissement.

3) Présente-nous ton actualité 

Actuellement, c’est assez pauvre, la guilde est toujours présente et fidèle à elle-même mais nous n’avons pas de jeu sur lequel nous poser. Nous sommes donc « split » entre différents jeux attendant la venue du messie. Pour les joueurs de fps, ceux-ci attendent Overwatch, ou bien Gigantic/Paragon/Paladins du côté des mobas/fps. Pour les mmos, nous surveillons évidemment Camelot Unchained.

4) Que penses-tu de l’évolution des mmo actuels ?

Ce que je vais dire ne va surement pas plaire à tout le monde sur ce site qui est orienté Guild Wars 2. Mais étant un joueur investi et orienté vers le pvp opti, Gw2 a surement été le plus gros échec dans l’évolution des mmos.
Pour intéresser le grand public qui représente 95% des joueurs, Arena Net s’est assis sur les joueurs d’expériences pour le côté McM en tout cas. En dehors de la disparition de la trinité, heal, dps et tank, base de tout MMO qui se respecte, le jeu a été orienté pour concentrer les joueurs d’une même faction dans un même pixel. Fini les compositions de classes réfléchies et l’intérêt de jouer en groupe. Les heals et buffs n’étant plus limités aux groupes mais en zone, le terme « groupe » a perdu tout son sens dans GW2. Pire encore, la création de tag commandant pour bien rassembler les brebis égarées… Et pour diminuer encore tout intérêt du bon jeu, les cac dans le bus n’ont plus besoin de devoir target les cibles puisqu’ils tapent automatiquement devant eux, il leur suffit simplement de suivre le lead, la masse en appuyant en chaine sur une seule touche.
En dehors de ça, si jamais de nombreuses cibles sont au sol (mise au sol) sans être finish, il suffit qu’un adversaire en face tombe pour qu’elles soient rez. Imaginez-vous en petit comité et de voir une dizaine de personnes se relever car un petit inconnu de votre faction s’est égaré dans votre fight pour y mourir bêtement. Evidemment qu’il faut plaire aux 95% des joueurs, mais n’est-il pas possible de trouver un équilibre entre les plus expérimentés et les (nouveaux) joueurs casuals ?

Le plus gros souci, c’est que les MMO sortis après GW2 ont repris des bribes de son gameplay. Nous retrouvons donc quelques-unes de ces erreurs de GW2 sur Teso comme la notion de groupe biaisé par les heals et buffs en zone et non de groupe favorisant ainsi le jeu en bus sans contrainte de nombre.

5) As-tu un avis sur l’avenir des jeux mcm ?

En ce qui concerne les mmo, « espérer » n’existe plus dans mon vocabulaire, mais Camelot Unchained a repris certaines facettes des anciens jeux, comme la trinité, une grande map rvr tri faction… Peut-être que celui-ci ramènera les MMO dans le bon chemin 

Laisser un commentaire